À qui profite votre acquisition?

Avec un taux de chômage établit par statistique Canada à 6% pour l’ensemble du Québec en septembre 2017, les entreprises ne sont pas au bout de leur peine pour dénicher la main d’œuvre qualifiée. Dans le contexte actuel, l’acquisition devient une solution appropriée pour répondre aux défis de croissance de l’entreprise. Toutefois, un article paru dans le Harvard Business Review en 2015 indique que 40 à 80% des acquisitions n’atteignent pas leurs objectifs. Comment vous y prendrez-vous pour réussir la vôtre?

Un des aspects trop souvent négligés est le facteur humain. Alors que d’importants efforts sont déployés sur les volets financiers et légaux, peu sont investis dans les personnes et les équipes. Par ailleurs, lorsque des activités y sont consacrées, la tendance est de miser sur les employés qui intégreront la nouvelle entreprise en oubliant les employés déjà à l’emploi. Pour en faire un succès, il est primordial de consacrer du temps aux deux parties qui formeront la nouvelle équipe. L’acquisition devient générateur d’émotions et de perceptions pour ces deux groupes car ces derniers vivent un bouleversement et se retrouvent soudainement en situation de déséquilibre.

Et qui profite de ce moment de turbulence ? Vos concurrents.
L’acquisition devient l’occasion idéale pour vos compétiteurs de se placer en mode « maraudage » et d’offrir une alternative attrayante à vos employés clés. Est-ce réellement un des objectifs de votre stratégie de croissance? Pouvez-vous vivre à ce stade-ci une situation permettant d’avantager vos concurrents?
Une stratégie d’accompagnement qui sécurise le volet humain de votre transformation devient alors essentielle et doit s’exécuter à chacune des étapes de l’acquisition.

Des conseils pour y arriver?

1- La présence et l’écoute.
Prenez le temps de comprendre les employés à l’emploi de votre entreprise et les futurs employés. Identifiez ce qui les empêche de dormir la nuit mais aussi les rêves que font émerger votre projet d’acquisition.

2- La communication.
Soyez transparents et ajustez vos communications aux besoins des interlocuteurs.

3- L’implication.
Engagez-les dans la création d’idées et la recherche de solutions.

Des employés estimés et écoutés sont des employés heureux. Des employés heureux sont des employés performants qui auront à coeur le succès de votre entreprise. Osez leur faire une place de choix dans votre acquisition pour qu’elle soit une opportunité de croissance pour vous, et non pour ceux qui vous observent.

Liste des articles